Actualité

Lutte contre le terrorisme : L’Union européenne appuie l’armée burkinabè avec du matériel

Dans le cadre de la mise en œuvre du programme « Renforces », l’Union européenne, à travers l’ambassadeur Wolfram Vetter, a procédé, le jeudi 3 décembre 2020 au Camp Général-Aboubacar-Sangoulé-Lamizana de Ouagadougou, à la remise officielle de matériel aux forces armées du Burkina Faso. D’un coût global de 2,6 milliards de F CFA, ce lot de matériel est composé, entre autres, d’une unité de forage, de matériel de détection d’engins explosifs improvisés, de rouleaux de concertina, de gabions et de blindés. Ce don vise à accroître les capacités opérationnelles des unités burkinabè engagées dans la lutte contre le terrorisme.

Un échantillon du lot de matériel.

Le lot de matériel de dernière génération est destiné au bataillon burkinabè de la force conjointe. D’une capacité de nuisance très importante, ce don va permettre aux forces armées burkinabè de renforcer et d’accroître leurs capacités opérationnelles sur le terrain. Selon un expert de l’armée, le matériel reçu a déjà fait ses preuves sur le terrain des opérations.

Remise symbolique de clés.

A travers ce don, le programme Renforces veut contribuer au retour de la stabilité au Burkina. « Il s’agit désormais pour nous de vous proposer un soutien face aux menaces auxquelles le pays fait face et de vous appuyer de manière concrète dans la lutte contre le terrorisme, avec en vue l’apaisement, le retour à la stabilité, le renforcement de la présence de l’Etat sur tout le territoire, et des services de base répondant aux attentes des populations », a déclaré l’ambassadeur chef de la Délégation de l’Union européenne au Burkina, Wolfram Vetter.

L’ambassadeur chef de la Délégation de l’Union européenne au Burkina, Wolfram Vetter.

Concrètement, ce matériel va permettre d’appuyer le déploiement des forces de défense dans l’Est du pays, tout en renforçant les capacités du génie militaire. Au-delà de la nécessaire sécurisation du territoire, la cohésion sociale et le renforcement de la légitimité de l’Etat représentent également des enjeux importants en vue d’une stabilité et d’une paix durable au Burkina Faso.

Les officiels écoutant les explications concernant la qualité du matériel.

C’est la raison pour laquelle le programme Renforces œuvre à rétablir la confiance entre les populations et les Forces de défense et de sécurité. « Face au caractère transfrontalier du terrorisme, il faut ensemble, main dans la main, sous le prisme de la coopération, nous soutenir les uns les autres pour venir à bout de ce fléau. Le geste de l’Union européenne à l’endroit des forces armées nationales constitue le témoignage parfait de la réponse collective indispensable dans la lutte contre le terrorisme. Ce don constitue un appui important à l’engagement opérationnel de notre armée », a déclaré le chef d’état-major général des armées, le général Moïse Minoungou.

Le chef d’état-major général des armées, le général Moïse Minoungou.

Initié en 2008, le programme Renforces comprend trois projets interdépendants, notamment Renforces 1 dans l’Est et bientôt Renforces 2 et 3 dans le Centre-Nord et le Nord du Burkina. Et pour l’ambassadeur Wolfram Vetter, « l’Union européenne se tient plus que jamais à vos côtés, prête à vous accompagner encore plus loin pour le grand bénéfice du Burkina Faso et de sa population ».

Issoufou Ouédraogo

Lefaso.net

Comments

comments

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com