Actualité

Élections/Burkina : L’ADP déplore des manquements organisationnels qui ont entaché le scrutin


L’alliance pour la défense de la Patrie (ADP) a organisé une conférence de presse ce samedi 05 décembre 2020 à Ouagadougou. Les enseignements à tirer des élections couplées du 22 novembre dernier étaient l’objectif de cette conférence.

L’alliance pour la défense de la patrie salue l’esprit démocratique qui a animé les acteurs politiques qui ont opté de faire recours aux voies édictées par la loi en matière de contentieux électoraux. Mais il a été cependant nécessaire pour l’alliance de tirer des enseignements de ces élections afin d’éviter certains manquements à l’avenir.

Pour le président Abraham Badolo, la commission électorale nationale indépendante a eu plusieurs insuffisances. « Le transport non sécurisé des urnes sur des motos; le non affichage des listes d’électeurs devant les bureaux de vote; les difficultés pour certains électeurs à identifier leurs bureaux de vote; le matériel électoral incomplet dans certains bureaux, etc. », sont entre autres, quelques manquements relevés par les conférenciers du jour. A cela s’ajoute, poursuit Abraham Badolo, « la non prise en charge des partis politiques dans les bureaux de vote en contradiction avec les dispositions de la loi électorale; l’absence des noms de certains électeurs sur la liste électorale ».

Ainsi, pour résoudre tous ces manquements afin de mieux préparer les élections à venir, l’ADP recommande à la CENI d’une part de tirer les conséquences de la situation actuelle et d’autre part aux forces vives (société civile, opposition, pouvoir) de mûrir la réflexion pour une réforme de l’institution en charge des élections au Burkina Faso et aussi de faire de la stabilité, la paix sociale et le vivre ensemble les tributaires de l’amélioration qualitative et quantitative des conditions de vie et de travail de l’ensemble des couches sociales.

« Ces manquements de la CENI au plan organisationnel et administratif ont certainement eu un impact assez négatif sur la tenue du scrutin pour l’ensemble des acteurs engagés dans la compétition» indique le président de l’ADP, appelant le président réélu à tenir compte des aspirations réelles du peuple pour le développement inclusif.

« Il s’agit pour le président réélu Roch Marc Christian Kaboré de créer les conditions d’un raffermissement de l’unité nationale; de travailler à l’amélioration quantitative et qualitative des conditions de vie des populations ; de trouver une solution adéquate au chômage des jeunes ; de créer des conditions nécessaires pour un secteur de santé et une justice performante accessible aux populations ; de jeter les bases d’un dialogue sincère avec les partenaires sociaux», a expliqué M. Badolo.

Mireille Sandrine Bado
Minute.bf

Source : Minute.bf

Faso24

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com