Actualité

Journée internationale des volontaires : Le Burkina Faso salue l’engagement des jeunes à servir la communauté

Les Nations-Unies célèbrent chaque 5 décembre et ce depuis 1985, la journée internationale des volontaires. Le réseau de la plateforme de volontariat au Burkina Faso a commémoré l’évènement cette année sur le thème « Ensemble c’est possible, grâce au volontariat ».

La journée internationale des volontaires a été instituée par les Nations Unies pour magnifier l’action de ces hommes et femmes qui se donnent pour la construction de la patrie. Elle est aussi une opportunité pour faire un récapitulatif de l’ensemble des activités que les volontaires ont pu mener durant l’année écoulée. Ce qui permet selon le ministre de la Jeunesse, Salifou Tiemtoré, de les encourager, de donner de la visibilité aux actions menées, mais aussi de réfléchir sur comment mobiliser des ressources avec les partenaires pour toujours les accompagner.

Et la représentante résidente du système des Nations-Unies, Metsi Makhetha, d’ajouter que cette journée est « une occasion de reconnaitre la contribution de ces hommes et femmes qui se donnent pour un monde meilleur. Etre volontaire c’est d’abord un engagement personnel, c’est aussi le choix d’être au service de la communauté et du peuple. Il était donc important de marquer cette pause pour leur dire merci ».

Les participants

Hommage aux volontaires engagés dans la lutte contre le Covid-19

Le ministre de la Jeunesse a saisi l’opportunité de cette célébration pour rendre un hommage particulier aux volontaires pour leur engagement dans le cadre de la réponse au Covid-19. « Dans le cadre de la lutte contre la pandémie du coronavirus, des jeunes volontaires, plus de 15 000, se sont mobilisés à travers la sensibilisation sur les gestes barrières, en participant au niveau du ministère de la santé à informer à travers les appels téléphoniques ceux qui se référaient à eux ». Cette importante contribution ne pouvait donc, selon lui, être passée sous silence, car les jeunes ont bravé la psychose créée par la maladie pour venir en aide à la communauté.

Le thème retenu cette année, « Ensemble c’est possible, grâce au volontariat », veut interpeller la jeunesse sur la nécessité d’œuvrer au développement du Burkina Faso. « Il ne faut pas toujours attendre que votre nation vous donne quelque chose. Il faut d’abord s’engager volontairement dans la construction du pays. Il y a beaucoup de chantiers qui nécessitent l’apport des jeunes. Nous les interpellons donc tous à s’engager dans le volontariat », a laissé entendre le ministre Tiemtoré.

Le ministre de la Jeunesse, Salifou Tiemtoré

Pour les volontaires dont Caroline Songnaba s’est faite la porte-parole, le volontariat est une occasion offerte aux jeunes de mettre leur expertise au service du développement de leur pays. Elle a cependant souhaité qu’il y ait plus de visibilité sur le programme national de volontariat, car beaucoup de jeunes ignorent son existence. Elle a invité les autorités à plus d’encouragement à l’endroit des volontaires, car cela peut aussi inciter les seniors à s’engager dans le volontariat.

A ce jour, le Burkina Faso compte 16 organisations membres du réseau de la plateforme de volontariat.

Armelle Ouédraogo

Lefaso.net

Source : lefaso.net

Faso24

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com