Actualité

Modernisation de l’administration publique : Le développement des logiciels libres comme panacée

« Logiciels libres : Démarche d’appropriation à l’échelle nationale », c’est sous le thème que s’est ouvert ce mardi 8 décembre à Ouagadougou le 2e forum national sur l’Open Source qui entend mettre au centre des réflexions la stratégie d’exploitation des logiciels libres.

Dans la dynamique de faire du numérique un levier de son développement socio-économique, le Burkina Faso s’est doté d’une stratégie nationale de développement de l’économie numérique. Ce document stratégique qui porte sur la transformation numérique de l’administration publique, des secteurs économiques, de la société burkinabè a permis l’élaboration d’une stratégie nationale de la promotion des logiciels libres et open source sous l’égide du ministère du Développement de l’Economie numérique et des Postes (MDENP).

L’utilisation des logiciels libres et open source offre une opportunité de renforcement pour développer dans l’administration publique burkinabè des systèmes d’informations fiables et sécurisés. En ce sens que les logiciels libres sont des logiciels dont le modèle de propriété intellectuelle est conçu pour donner à l’utilisateur une grande liberté d’utilisation, de modification et de diffusion.

Le directeur général des infrastructures de communications électroniques, Galiam Ouédraogo, prononçant le mot d’ouverture du forum

De ce fait, le 2e forum national sur l’Open source (FNOS) qui se tient simultanément en présentiel et en ligne est une plateforme annuelle servant de cadre d’échanges favorisant la synergie des efforts pour progresser dans la mise en œuvre des outils de la société de l’information au service des citoyens et des agents publics. Il permettra entre autres aux participants de définir les grands axes d’appropriation des logiciels libres dans toutes les administrations du Burkina Faso, de promouvoir la stratégie nationale de promotion des logiciels libres (2021-2025) à l’endroit des directions des services informatiques, des services financiers, des services des ressources humaines et des marchés publics.

L’exploitation des logiciels libres dans l’administration publique nécessitant le partage d’expériences, les participants devront définir les orientations pour tendre progressivement vers les schémas directeurs des systèmes d’informations open source. Mais également, cogiter sur le libre-Office Burkina et élaborer une feuille de route pour sa mise en œuvre.

les participants au 2ème forum national de l’Open source

La perspective 2027

En souhaitant disposer à l’horizon 2027 d’une économie numérique compétitive, qui impacte positivement, durablement et de façon inclusive son développement, le Burkina Faso, selon le directeur général des infrastructures de communications électroniques, Galiam Ouédraogo, s’oriente vers l’optimisation des coûts d’exploitation.

Le logiciel libre étant un outil de souveraineté numérique et de politique industrielle, il constitue, dira-at-il, un atout décisif pour l’économie nationale, une opportunité pour l’administration burkinabè dans sa quête d’une indépendance technologique et compétitive. Les logiciels libres, ajoutera-t-il, sont un moyen de modernisation de l’administration publique, de maitrise des finances publiques et de création d’emplois à haute valeur ajoutée.

J.E.Z

Lefaso.net

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com