Actualité

Projet « Yennega » : Un programme pour inculquer les valeurs africaines aux jeunes filles de Bobo-Dioulasso

L’association ANKASSO a officiellement lancé, le dimanche 6 décembre 2020 à Bobo-Dioulasso, son projet dénommé « Yennega ». Il vise à renforcer et promouvoir les compétences des jeunes filles, mais aussi à administrer une formation dans divers domaines d’activités à leur profit.

Cette séance de formation qui s’étend sur une période de 10 mois se présente ainsi comme une perspective d’avenir pour ces jeunes filles bénéficiaires du projet « Yennega ». Elle vise à promouvoir les compétences de ces dernières en leur donnant les rudiments nécessaires pour leur réussite.

A en croire le responsable de l’association ANKASSO, Mohamed Zerber Konaté, cette formation est prévue dans divers domaines d’activités. « ANKASSO a un programme pédagogique qui vise à renforcer les compétences des jeunes filles et aussi à réhabiliter les valeurs africaines. C’est dans cette mission pédagogique que nous avons décidé de lancer le projet Yennega au profit de la jeune fille, afin de réveiller en elle ce courage, cette force, cette vivacité qui sommeille en chaque jeune fille » a-t-il indiqué.

Le responsable de l’association ANKASSO, Mohamed Zerber Konaté

Selon lui, l’objectif de ce projet est de réveiller en la jeune fille, « cette Yennega, c’est-à-dire, cette envie de s’élever au-dessus des apparences, d’aller au-delà de ses moyens et de réussir ». Il a par ailleurs souligné que pour prendre une décision importante pour sa vie, il faut avoir des armes nécessaires. Et ces armes nécessaires, dit-il, sont les formations qui vont en adéquation avec les demandes du marché. Toutefois, Mohamed Konaté a précisé que cette formation sera assortie de stage de perfectionnement et ce, grâce aux différents partenaires de l’association.

Des jeunes filles bénéficiaires du projet « Yennega »

Il fonde espoir que ce projet aidera les jeunes à s’affirmer et à aller de l’avant pour réussir. Pour ce faire, il souhaite que les participantes à la formation saisissent l’opportunité qui leur est offerte. Il rassure aussi qu’après la formation, les bénéficiaires seront suivies sur le marché de l’emplois.

Romuald Dofini

Lefaso.net

Source : lefaso.net

Faso24

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com