Actualité

Elections du 22 novembre : Le CSC félicite son personnel et ses partenaires

Le Conseil supérieur de la communication (CSC) a organisé une sobre cérémonie de reconnaissance de son personnel et de ses partenaires pour le travail abattu lors des élections couplés de novembre 2020. La dite cérémonie a eu lieu dans l’enceinte de  l’institution dans la soirée du jeudi 17 décembre 2020.

A la sortie des élections couplées présidentielle et législatives de novembre 2020, le Conseil supérieur de la communication (CSC) ne veut pas passer sous silence les efforts et l’engagement de son personnel et de ses partenaires qui ont œuvré pour la bonne conduite des élections de cette année.

Mathias Tankoano, président du CSC, a tenu à reconnaitre l’engagement privilégié du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) aux côtés de son institution. « Monsieur le représentant résident de la PNUD, les premiers mots vous reviennent naturellement. Pour vous dire que dès le début, vous avez eu la confiance au Conseil supérieur de la communication et vous vous êtes associés à nous pour financer la Stratégie globale des élections que nous avons eu à élaborer. Vous avez été un partenaire de premier choix. Vous nous avez accompagnés dans la formation surtout », a-t-il affirmé.

Le président du CSC a signalé avoir reçu des lettres de félicitions de la part des observateurs nationaux et internationaux et dit tenir à partager ces félicitions avec le PNUD.

« … aucun candidat ne s’est plein d’un journaliste »

Dans ses propos, Mathias Tankoano a cité d’autres partenaires qui ont formé les acteurs de la communication dans le cadre des élections. « L’Organisation mondiale de la francophonie, la Commission nationale des droits de l’homme ont participé aussi à cette formation. Ensemble, vous nous avez aidés », a confié Mathias Tankoano.

Dans la même lancée, le président du CSC a reconnu les mérites de ses collaborateurs internes, des journalistes, qui ont animé les émissions parrainées par le CSC, des techniciens des radios et des télés qui ont abattu un travail exemplaire. « Je crois que c’est la première fois qu’aucun candidat ne s’est plaint  d’un journaliste, n’a eu à se plaindre d’un journaliste, ni du Conseil supérieur de la communication », a lancé Mathias Tankoano.

Le président du CSC a fait une confidence à l’assistance composée en majorité de son personnel et des leaders des organes de presse. « Si j’ai une petite confidence à vous faire, depuis que ces agents réquisitionnés sont venus ici, ils n’ont reçu 1 franc, mais personne n’a réclamé quoi que ce soit », a-t-il fait savoir. Mais Mathias Tankoano s’est voulu rassurant par la suite quant à la rémunération des agents.  « Ce n’est qu’une question de procédure interne. Nous allons honorer nos engagements comme vous nous avez honorés », a-t-il clamé.

Mathias Tankoano a invité les médias à rester encore disponibles pour accompagner le CSC dans le cadre des élections municipales qui sont en vue et la cérémonie s’est achevée par un cocktail.

Akim KY (Stagiaire)

Burkina 24

Source : Burkina24.com

Faso24

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Generated by Feedzy
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com