Guinée : Antonio Guterres condamne la prise du pouvoir du CNRD

Le président guinéen Alpha Condé a été renversé ce dimanche 5 septembre 2021 par des militaires après près de 11 années au pouvoir.

Les auteurs du putsch, qui se font appeler le Comité national de rassemblement et du développement (CNRD), ont évoqué des maux divers qui, selon un porte-parole, ont amené l’armée à “prendre ses responsabilités”.

Dans une vidéo diffusée à la Télévision nationale guinéenne, le porte-parole du CNRD a déploré, entre autres travers attribués à Alpha Condé, 83 ans, la situation socio-économique du pays, le “dysfonctionnement des institutions républicaines“, l’instrumentalisation de la justice”, le “piétinement des droits des citoyens”, la “gabegie“, ainsi que “la pauvreté et la corruption endémiques“.

Selon les informations récentes, Alpha Condé est aux arrêts. Il serait en sécurité selon les putschistes. Une vidéo vraisemblablement filmée par les militaires montre le président Alpha Condé assis sur un canapé sans chaussures ni cravate. De nombreux soldats armés et encagoulés se tiennent autour de lui.

Selon l’agence de presse Reuters, le putsch serait l’œuvre d’une unité d’élite dirigée par un ancien légionnaire français, Mamady Doumbouya.

Dès sa prise de pouvoir, le CNRD a aussitôt annoncé la dissolution de toutes les institutions de la Guinée.

Pour le moment, les réactions des institutions internationales est molle. Mais le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a “fermement” condamné dans un tweet “toute prise de pouvoir” en Guinée “par la force du fusil“.

Dans son message, le chef de l’ONU appelle également “à la libération immédiate du président Alpha Condé“, en précisant suivre la situation dans le pays “de très près“.

L’article Guinée : Antonio Guterres condamne la prise du pouvoir du CNRD est apparu en premier sur Faso7.

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com