Burkina Faso: Le maire de Léo chassé par des manifestants puis réinstallé par ses ‘’partisans’’ le lendemain

Imbroglio dans la commune de Léo, au Centre-Ouest du Burkina Faso. Le 09 septembre 2021, des habitants de la commune, en colère contre la gestion du maire Abdou Manane Nébié, ont manifesté et fermé la mairie. Le lendemain, c’est-à-dire ce 10 septembre 2021, d’autres manifestants sont allés casser les cadenas mis par les manifestants de la veille et ont procédé à la réinstallation du maire dans ses fonctions. Jointe au téléphone par Faso7, une source présente sur les lieux est revenue un peu plus sur cette affaire inhabituelle au Burkina Faso.

Selon la source de Faso7, les manifestants du 09 septembre 2021 protestaient contre la gestion du Maire Abdou Manane Nébié. Ils reprochaient à ce dernier, une mauvaise gestion de la cantine scolaire. Une cantine scolaire qui d’ailleurs n’aurait pas fonctionné durant toute l’année scolaire écoulée (2020-2021). Pour les manifestants, le manque de nourriture dans les bols de leurs enfants, est dû au maire Abdou Manane Nébié à qui ils reprochent concrètement d’avoir détourné les fonds destinés à la cantine scolaire . « Les manifestants sont allés à la mairie, ils ont chassé le maire et mis la mairie sous verrou », s’est exprimé la source de Faso7. A l’en croire, bien avant la manifestant de ce 09 septembre 2021,  des écoliers de la commune de Léo avaient déjà marché le 11 juin 2021 pour exiger de l’autorité communale, de la nourriture dans leurs écoles.

« Une marche appelle une autre marche ». Les manifestants du 09 septembre 2021 à Léo devaient peut-être s’y attendre. En effet, après la fermeture de la mairie la veille, des manifestants, considérés comme les partisans du Maire Abdou Manane Nébié, selon la source de Faso7, ont organisé à leur tour une marche de soutien à leur leader, le Maire, ce 10 septembre 2021. «  Du rond-point Natou à la Mairie, les contre-manifestants ont battu le pavé. Ils se sont rendus à la mairie. Sur les lieux, ils ont décidé de desceller la mairie à l’aide de scie et réinstaller le maire dans son bureau. Après cela, ils sont allés demander au Haut-Commissaire de prendre toutes les dispositions pour assurer la sécurité du maire Nébie », a expliqué la source de Faso7.

Il faut noter que cet imbroglio n’est pas le premier du genre dans la commune de Léo située à plus de 167 km de Ouagadougou. En 2016, au sortir des élections municipales, la victoire de Manane Abdoul Nébiè, candidat du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) avait fait l’objet de plusieurs contestations. A l’époque, Dramane Nignan, candidat du parti, Nouveau temps pour la démocratie (NTD) avait saisi les autorités judiciaires pour protester contre des ‘’irrégularités’’ qui auraient entaché le scrutin. Toutefois, Manane Abdoul Nébie sera effectivement élu maire de Léo après avoir remporté le procès face à son adversaire du NTD.

Faso7

L’article Burkina Faso: Le maire de Léo chassé par des manifestants puis réinstallé par ses ‘’partisans’’ le lendemain est apparu en premier sur Faso7.

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com