Actualité

Commune de Gaoua : Les jeunes du quartier volent au secours de l’axe menant au cimetière municipal

La principale voie qui mène, à partir du pont du quartier Gbakono secteur n°2, au cimetière municipal de Gaoua est  devenue impraticable. Pour résoudre un tant soit peu, le calvaire que rencontrent les usagers de cette route, les  jeunes du quartier à travers une œuvre volontaire, bouchent les trous à l’aide de cailloux afin de permettre une bonne circulation routière.

Minus des pelles, des pioches les jeunes du quartier Gbakono sont en plein travaux de réhabilitation  de la route qui mène du pont au cimetière municipale de Gaoua.  A travers cet acte, les jeunes entendent réduire les souffrances que vit la population pendant la saison pluvieuse. Pour  Carlos  A. DA le porte parole de ses  jeunes volontaires, cette route qui mène jusqu’au cimetière nécessite d’être revue.  « Étant habitant de la zone, nous nous sommes concertés, au regard de l’état dégradante de la voie  pour faire quelques chose afin de faciliter le trafic sur cette voie. C’est vrai que ici  nous sommes dans la zone dite non lotie mais il le fallait» a-t’il expliqué.

Avant le début des travaux, les jeunes du quartier ont jugé bon de rencontrer les autorités communales  pour les expliquer l’état de cet axe. Ceux ci les ont fait savoir qu’ils ne pourront pas les aider financièrement mais qu’ils peuvent seulement les aider en annulant certains taxes, tels que le tarif de stationnement de la benne,  l’annulation du tarif sur les agrégats qu’ils ramasse pour boucher les trous et aussi en les donnant des pioches. Cette action nécessite pourtant des moyens financiers; et pour atteindre leur objectif, les jeunes  ont misé  sur le volontariat  « Il n’y a pas de cotisation à cet effet, chacun donne selon ses moyens.  Les usagers de la route,  ceux qui comprennent le sens de cet acte nous accompagne aussi avec le peu de moyen qu’ils ont  et  c’est avec cette sommes d’argent reçue des personnes de bonne volonté que nous mettons du carburant dans les bennes pour ramasser les gravillons » a décrit le porte parole en guise de solution trouver pour résoudre le problème.

Parmi ces jeunes qui travaillent sur cette route,  il y a d’autres qui possèdent des tricycles, ils offrent gratuitement leur tricycles pour le ramassage des gravillons. « Nous utilisons le peu de moyen que chacun donne pour mettre du carburant dans leur taxi-moto et il faut signaler, il y a Gnama Ladji, un opérateur économique il fait de son mieux pour nous  accompagner avec des bennes et du carburant» a précisé Carlos A.Da.

Les travaux avances mais il reste beaucoup à faire, afin de venir au bout du calvaire de la  population et les jeunes lancent un appel à l’aide aux autorités communales et aux personnes de bonne volonté.

Victorien DIBLONI (correspondant)

L’article Commune de Gaoua : Les jeunes du quartier volent au secours de l’axe menant au cimetière municipal est apparu en premier sur FasoPiC.

Comments

comments

Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com