Burkina Faso : Le concours «La Dignité» lancé pour valoriser les métiers de traducteur et d’interprète

Le Centre International de Traduction, d’Etude de Formation, de Communication et d’Interprétation (CITEFCI) a lancé ce jeudi 30 septembre 2021 en marge de la journée internationale de la traduction, la première édition du Grand Prix de Traduction et d’Interprétation dénommé la « Dignité 2021 ».

Pour la première fois au Burkina Faso, un grand prix dédié à l’interprétation et à la traduction sera organisé. Cet évènement est l’œuvre du Centre International de Traduction, d’Etude de Formation, de Communication et d’Interprétation (CITEFCI) en partenariat avec Savane Médias. Il se tiendra du 4 octobre au 4 décembre 2021 à Ouagadougou.

Le prix est dénommé « La Dignité ». Selon les initiateurs, cette dénomination est pour dire que l’interprétation et la traduction dans les langues locales burkinabè et dans les langues étrangères est un métier porteur et susceptible de contribuer à l’information, à la communication et à l’émergence du pays. Il s’agit en effet d’un prix à travers lequel les professionnels du domaine de la traduction et de l’interprétation vont concourir et se voir récompenser à la hauteur de leur talent.

Cinq langues locales et cinq langues étrangères en compétition

Selon le président du comité d’organisation (PCO), Yacouba Jacob Barry, les Grands Prix de la Traduction vont se dérouler en 3 phases et seront subdivisés en 2 catégories de langues. Dans une première catégorie notamment la catégorie A il y a 5 combinaisons de langues à savoir « français-moré », « dioula-français-dioula », « fulfulde-français-fulfulde », « gourmatchéma-français-gourmatchéma » et « cassena-français-cassena ». « Nous avons choisis ces 5 langues pour la compétition car ce sont des langues pilotes. Il est difficile de faire rentrer toutes les 62 langues du Burkina Faso dans une compétition qui est à sa première édition », a expliqué le PCO.

Dans la catégorie B composée de langues étrangères, 5 combinaisons sont également proposées à savoir « Anglais-Français-Anglais », « Allemand-Français-Allemand », « Arabe-Français-Arabe », « Chinois-Français-Chinois », « Turc-Français-Turc ».   Selon Yacouba Jacob Barry, le choix de ces cinq langues étrangères se justifie par le fait ces cinq pays ont leurs représentations diplomatiques au Burkina Faso.

Promouvoir et valoriser la traduction et l’interprétation au Burkina Faso

Pour le directeur du CITEFCI, l’objectif fondamentale de cette compétition est de valoriser interprètes /traducteurs qu’il considère comme étant des « bâtisseurs ». « Nous avons constaté que les métiers de la Traduction et de l’Interprétation sont méconnus du grand public et pas assez valorisés. C’est pourquoi, nous avons décidé d’initier les Grands Prix de la Traduction et de l’Interprétation avec pour objectif de promouvoir les métiers de l’interprétation et de la traduction », s’est-il exprimé.

C’est aussi l’avis de Aboubacar Sidnaba qui estime d’ailleurs que la compétion est la bienvenue surtout dans un paysage dépourvu de ce genre d’initiative. Il se dit heureux de pourvoir participer à la mise en œuvre de ce projet et de pouvoir participer à la promotion des langues locales ainsi qu’à la promotion du métier de traducteur.

Un concours également ouvert aux scolaires et universitaires

Il faut noter que cette compétition est ouverte aux professionnels des médias, aux scolaires et aux universitaires. Les inscriptions se font par WhatsApp au 70 20 90 45 et dans les représentations de Savane Médias au Burkina Faso.

Après les inscriptions et la phase d’administration des épreuves et l’évaluation des candidats qui se déroulera du 17 Novembre au 3 Décembre 2021, les plus méritants seront récompensés lors de la grande soirée de la Nuit du Traducteur qui se tiendra le 4 Décembre 2021 à Ouagadougou. Aussi,  les personnalités qui ont œuvré pour la promotion des métiers de traduction et d’interprétation seront récompensées à travers la remise de prix spéciaux.

Ismaël Ganamé (Stagiaire)

Faso7

L’article Burkina Faso : Le concours «La Dignité» lancé pour valoriser les métiers de traducteur et d’interprète est apparu en premier sur Faso7.

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com