Actualité

Préparatifs du FESPACO 2021 : Les commissions font le point

Demain, 16 octobre 2021, Ouagadougou va accueillir durant une semaine la fête du cinéma africain. Plusieurs commissions ont travaillé d’arrache-pied pour la réussite de la 27e édition du Festival panafricain du cinéma de Ouagadougou. Sidwaya a rencontré quelques « ouvriers » de l’édition 2021 du FESPACO.

Le président de la commission infrastructures et équipements, Diallo Patrice : « Tous les équipements pour un FESPACO réussi seront installés »

« La mission de la commission infrastructures et équipements consiste d’abord à équiper toutes les commissions en matériel dont ils ont besoin. Elle doit aussi réussir les projections dans les salles de cinéma, en les dotant de projecteurs numériques afin d’assurer une qualité d’image et de son qui respecte les standards internationaux. Nous avons acquis des projecteurs numériques DCP et toutes les salles sont prêtes pour des projections qui respectent les standards internationaux. Il faut dire que nous travaillons depuis le mois d’avril à réussir l’édition. Le montage des chapiteaux dans la cour du FESPACO relève de la mission de la commission infrastructures et équipements. Je suis confiant que tous les équipements, pour un FESPACO réussi, seront installés dans les délais, car tout se déroule bien selon le plan élaboré par la commission infrastructures et équipements.

Ousmane Boundaoné, président de la commission programmation des films : « La section Sukabè est l’une des grandes innovations de cette édition »

« La sélection officielle de la 27e édition du FESPACO compte 239 films. Tous les films connaissent leur répartition dans les 11 salles identifiées par la délégation générale. En plus, deux espaces en « open air » vont aussi accueillir des projections. Sur les 11 salles retenues, certaines vont accueillir uniquement les films en compétition. La compétition concerne le long métrage fiction (15 films), le documentaire (17 films), la section Burkina dotée du prix du président du Faso (8 films), la série TV (13films), les films d’animation (29 films), court métrage fiction et documentaire (29films), la perspective dotée du prix du président du Sénégal (13 films). Il y a d’autres films dans la section panorama, qui regroupe des films du monde produits par des africains. La section Sukabè (enfant en fulfuldé) dédiée à la jeunesse fait partie des grandes innovations de cette édition. Elle regroupe des films de la sélection officielle qui ont été identifiés comme répondant au besoin du public jeune. Depuis un certain temps il y avait une certaine ambiguïté selon laquelle pour les jeunes, il faut des films d’animation alors qu’il y a des films de fiction ou documentaire qui sont bien à la portée des jeunes. La section Sukabè est installée au centre de développement chorégraphique la Termitière. Cet espace ne va pas seulement accueillir des projections. Beaucoup d’activités dédiées aux jeunes, notamment des ateliers de réalité virtuelle, les impressions 3D, les robots… L’ambition est de proposer aux jeunes des activités qui encontrent leurs centres d’intérêt et d’identifier les niches pour l’industrie cinématographique. L’avenir du cinéma se trouve dans les films d’animation mais surtout les jeux vidéo. Le FESPACO est aussi connecté au 2.0 ».

La présidente de la commission accréditation et relation publique, Lucie Tiendrebéogo : « Tous ceux qui se sont inscrits auront leur badge »

« Nous sommes chargés d’accréditer les festivaliers pour la manifestation. Nous accréditons les professionnels du cinéma dans tous les secteurs, la presse, les personnes invitées du festival et les personnes-ressources. On peut considérer que nous avons fait au moins 80% du travail, cela représente environ 8000 accréditations. Tous ceux qui se sont inscrits auront leurs badges, nous avons donc commencé à remettre les badges à la presse, puis ce sera au tour des professionnels du métier et enfin aux invités ».

Le Président de la commission jury officiel Amadou Sondé : « Le 1er membre de jury est arrivé le 13 octobre 2021 »

« Les 239 films en compétition sont répartis en 7 sections. Il y a donc 7 jurys à savoir : fiction, documentaire, court métrage, série, animation, section Burkina, section perspective. Il faut noter que le jury du long métrage fiction est composé de 7 membres et les autres de 5. La mission de la commission consiste d’abord, à communiquer avec l’ensemble des 37 membres de jury, avant leur arrivée à Ouagadougou pour certains. Nous mettons à leur disposition plusieurs informations telles que les plans de vol et d’hébergement, la programmation des films dans les différentes salles, car les membres de jury doivent regarder les films dans les salles. Le programme général du FESPACO est aussi communiqué aux différents jurys, car leurs membres doivent prendre part aux cérémonies d’ouverture et de clôture officielles. A leur arrivée à Ouagadougou, nous sommes chargés de les accueillir avec nos collègues de la commission voyage et hébergement et de faire en sorte qu’ils logent tous dans le même hôtel. Toute la semaine nous sommes aux petits soins pour leur permettre de visionner les films dans les salles, surtout vers la fin. Nous pouvons organiser des projections supplémentaires pour leur permettre de délibérer le vendredi soir au plus tard. Les jurys mettent généralement les résultats des délibérations sous enveloppes scellées et généralement nous appelons le délégué général du FESPACO pour les réceptionner. Le 1er membre de jury est arrivé le 13 octobre 2021».

Le directeur de la santé publique, Emmanuel Seini, membre de la commission santé : « Nous avons mis en place un centre de dépistage de la COVID»

« Pour cette édition du FESPACO, nous avons mis en place un dispositif pour la prise en charge des maladies courantes avec un accent particulier sur la COVID-19. C’est ainsi que la prise en charge des maladies courantes avec possibilité de référencement a été mise en place. Nous avons identifié les CMA de Pissy et de Kossodo, les CHU Yalgado-Ouédraogo, de Bogodogo et de Tengandogo, qui seront en alerte maximale pendant la durée du FESPACO.

De façon spécifique pour la COVID, le dispositif comprend un contrôle sanitaire à l’entrée du pays pour les voyageurs, qui doivent disposer d’un résultat négatif au test PCR. Nous avons également prévu pour leur retour, la possibilité de faire facilement le test PCR. A l’intérieur du territoire, nous avons prévu un contrôle sanitaire à l’entrée des sites et des salles de projection avec prise de la température, lavage des mains au savon ou friction au gel hydro alcoolique et le port obligatoire du masque. Nous avons également prévu une désinfection des salles de projection à la fin de chaque journée par des équipes d’hygiénistes.

En outre, nous avons mis en place un centre de dépistage de la COVID-19 et un site de vaccination contre la pandémie au niveau du siège du FESPACO. Nous invitons fortement les festivaliers et les populations à fréquenter ces sites. Le dépistage et la vaccination sont entièrement gratuits. Le respect des mesures-barrières pendant le festival est un défi mais on ne baisse pas les bras. Nous allons mobiliser 115 agents qui vont se répartir en équipe sur les différents sites du festival. Nous invitons les festivaliers mais aussi la population qui va prendre une part active à cette fête du cinéma africain à Ouagadougou au respect strict des mesures-barrières à savoir, le port obligatoire du masque, le lavage des mains au le savon ou le friction au gel hydro alcoolique, mais aussi la distanciation physique ».

Propos recueillis par Nadège YE

L’article Préparatifs du FESPACO 2021 : Les commissions font le point est apparu en premier sur Quotidien Sidwaya.

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com