Economie

Transport international de marchandises vers les pays sans littoral : Les étudiants de l’École burkinabè des affaires se cultivent en la matière

L’École burkinabè des affaires a organisé une conférence pédagogique, 3e du genre, au profit de ses étudiants, afin de leur permettre d’allier la théorie à la pratique. Ladite conférence a été placée sous le parrainage d’Issoufou Maïga, président de la faîtière des transporteurs du Burkina Faso. C’était dans la soirée de ce jeudi 18 novembre 2021 à Ouagadougou.

Cette 3e conférence pédagogique de l’Ecole burkinabè des affaires dont le parrain est le président de la faîtière des transports du Burkina Faso, Issoufou Maïga, a été placée sous le thème « évolution et enjeux du transport international de marchandises vers les pays sans littoral : cas du Burkina Faso ».

Issoufou Maïga, président de la faîtière des transporteurs du Burkina et parrain de la cérémonie

Ouvrant officiellement la conférence, le parrain a félicité toute l’équipe de l’école des affaires pour le choix de ce thème d’actualité qui permettra aux futurs spécialistes du monde du transport de comprendre les réalités du domaine et de voir les opportunités qui s’offrent à eux en matière de transport. En s’adressant à ses filleuls, le président de la faîtière des transporteurs du Burkina les a invités à bien cultiver leurs qualités personnelles et les valeurs sociales, car ce sont elles qui font d’eux des acteurs responsables et efficaces sur le terrain.

Ce sont également ces valeurs, précise-t-il, qui sont aussi les seuls gages d’une vraie réussite dans la vie. « Chers étudiants, quel que soit le choix d’activités que vous ferez, travaillez, travaillez, car le monde appartient aux meilleurs. Parlez peu et agissez plus, car quand les parleurs sèment, ce sont les silencieux qui récoltent. Vous êtes encore dans la force de l’âge, ayez de l’audace, de la motivation et vous réussirez », conseille le parrain.

Denis Bambio, représentant du directeur de la formation professionnelle de l’école burkinabè des affaires

Le représentant du directeur de la formation professionnelle de l’Ecole burkinabè des affaires, Denis Bambio, qui a pris la parole au nom de l’administration, a tenu à remercier toutes ces personnes qui ont permis que cette conférence se tienne. Car, dit-il, ce type d’activités permet aux apprenants de mieux se fixer les objectifs en vue de pouvoir s’intégrer facilement dans le milieu professionnel à la fin de leur formation.

La conférence sur l’évolution et les enjeux du transport international de marchandises vers les pays sans littoral a été animée par Sayouba Tiendrébéogo du Conseil burkinabè des chargeurs. Dans son exposé, il a expliqué que l’enjeu majeur du transport international de marchandises à destination du Burkina Faso est d’approvisionner régulièrement le pays en produits, marchandises et denrées alimentaires afin d’assurer le développement économique.

Sayouba Tiendrébéogo, paneliste de cette 3e conférence pédagogique

Au niveau social, c’est de veiller, selon lui, à l’équité de l’accès au fret routier pour les acteurs locaux de chaque chaîne d’approvisionnement qui sont de grands pourvoyeurs d’emplois et de soutenir aussi la professionnalisation des acteurs pour accroître leur rentabilité.

Pour conclure, le spécialiste a fait savoir que le transport international à destination du Burkina est en constante progression malgré les contraintes liées à son éloignement de la mer. Toutefois, affirme monsieur Tiendrébéogo, plusieurs défis restent à relever dans le cadre de l’approvisionnement du pays pour assurer sa croissance et l’amélioration des conditions de vie des populations.
De ce fait, le contexte international et sous régional offrent des opportunités de renforcement de l’efficacité de la chaîne des transports qu’il faut mettre à profit dans la promotion des exportations.

YZ
Lefaso.net

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com