Insécurité au Burkina Faso :  L’ADP exige à l’annulation des élections municipales

L’alliance nationale pour la défense de la patrie (ADP) a appelé le gouvernement a annulé les élections municipales de mai 2022 afin d’injecter ces ressources financières dans la prise en charge des soldats blessés sur les terrains d’opérations et des compatriotes déplacés internes. C’était au cours d’une conférence de presse tenue ce samedi 20 novembre 2021 à Ouagadougou.

Lors de cette conférence de presse en question, l’ADP a fait 12 propositions pouvant aider selon elle à apporter une réponse à la dégradation de la situation sécuritaire. Ces recommandations sont entre autres,  la mise en œuvre d’une enquête indépendante pour situer toutes les responsabilités en lien avec le drame d’Inata,  une adresse de vérité du président du Faso à la nation à travers laquelle l’état sécuritaire exact du pays sera présenté aux populations ainsi que les réponses sécuritaires concrètes à court, moyen et long terme pour une reconquête du territoire national.

Aussi, le président du Faso est appelé à effectuer des visites sur les terrains d’opérations et dans les camps de déplacés internes, à réorganiser la hiérarchie de l’armée afin de l’adapter aux réalités des défis sécuritaires. L’ADP dit souhaiter également que les sociétés étrangères installées au Burkina Faso participent à la lutte contre le terrorisme à travers l’effort de guerre.  Par ailleurs, l’ADP a exigé l’annulation des élections municipales de mai 2022 afin d’injecter ces ressources financières dans la prise en charge des soldats blessés sur les terrains d’opérations et des déplacés internes.

Le Mali, le Niger et le Burkina Faso appelés à lutter ensemble

Par ailleurs, le président de l’ADP, Abraham Badolo, a formulé le vœu que soient envoyés au front auprès des soldats, les hauts gardés de l’armée. Pour lui ,l’envoie de ces hauts gradés permettra à ces derniers de constater les difficultés du terrain. « Vous pensez que si peut-être il y avait un colonel à Inata, pensez-vous que ce drame allait arriver ?  Il allait trouver des solutions pour éviter ce drame. C’est parce qu’ils sont assis à Ouagadougou, à chaque fois, il faut qu’on les interpelle à partir des coups de fil, que les choses n’avancent pas. En cela, je crois que le président du Faso doit réagir »,s’est-il exprimé.

Au cours de cette conférence presse, l’ADP a également appelé les chefs d’Etats du G3 à savoir le Mali, le Niger et le Burkina Faso à lutter conjointement contre le terrorisme. «  Tant que ces peuples ne seront pas solidaires, tant que les Maliens, les Nigériens et les Burkinabè vont continuer de mener des opérations sans union, ces trois pays ne seront jamais épargnés du terrorisme », a déclaré Abraham Badolo.

Se prononçant sur la question du convoi militaire français bloqué par des manifestants à Kaya, le président de l’ADP a laissé entendre, qu’il s’agit d’un blocus légitime. Pour lui, il d’ailleurs nécessaire que des réflexions soient menées autour des accords militaires qui lient la France au Burkina Faso.

Joël THIOMBIANO (stagiaire)

Faso7

L’article Insécurité au Burkina Faso :  L’ADP exige à l’annulation des élections municipales est apparu en premier sur Faso7.

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com