Actualité

Protection de l’environnement :18 forêts classées désormais dans le Kénédougou

Le Conseil régional des Hauts-Bassins a organisé, le vendredi 19 novembre 2021 à Bobo-Dioulasso, la première session ordinaire de la Commission régionale d’aménagement et du développement durable du territoire (CRADDT). Cette session s’est penchée sur la validation de 18 espaces de conservation forestière dans la province du Kénédougou.

La région des Hauts-Bassins a une pluviométrie moyenne variant de 9 00 à 1 100 mm d’eau par an, et couvre une superficie totale de 25 479 dont 2118 117 hectares de forêts classées, soit 11,68 % du territoire régional. La province du Kénédougou, une des trois provinces de la région, couvre une superficie totale de 8 139, soit 31,94% du territoire régional. Cette province est sans aucune forêt classée.

La Commission régionale d’aménagement et du développement durable du territoire (CRADDT) de la région des Hauts-Bassins entend corriger ce dysfonctionnement. C’est pour cela qu’elle a tenu le 19 novembre 2021 à Bobo-Dioulasso, sa première session consacrée à cette question. Elle a été placée sous le thème : « Promouvoir une gestion durable des ressources naturelles pour favoriser la résilience climatique et la réduction des gaz à effet de serre au Burkina : contribution des collectivités territoriales ».

Les propriétaires terriens, les responsables coutumiers, les personnes ressources impliqués dans la gestion du foncier, ont pris part à cette session en vue de doter les collectivités d’espaces protégés. 18 forêts classées ont été déterminées depuis 2012 dans le Kénédougou et la session vise à adopter tous les rudiments nécessaires pour sa mise en œuvre. A l’ouverture de la session, le secrétaire général de la région des Hauts-Bassins, Sayouba Sawadogo, a affirmé qu’il est reconnu qu’en pays tropical, l’équilibre climatique est réalisé avec une mise en réserve de 30% de la surface totale du terroir.

C’est pour cela, a-t-il ajouté, que la session vise à finaliser le processus de sécurisation de 18 espaces de conservation des collectivités territoriales entreprises depuis 9 ans dans le Kénédougou. Pour lui, cette action a pour finalité d’offrir aux populations des ressources pour leur développement et à laisser un héritage aux générations futures. Le vice-président du conseil régional des Hauts-Bassins, Arouna Barro, a salué la tenue de cette session qui s’inscrit dans un contexte marqué par une prise de conscience des effets des changements et de la variabilité climatiques qui font désormais partie intégrante de tous les enjeux du développement économique et social d’une collectivité, voire d’un pays.

Adaman DRABO

Norrockom Edwige KAM (Stagiaire)

L’article Protection de l’environnement :18 forêts classées désormais dans le Kénédougou est apparu en premier sur Quotidien Sidwaya.

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com