Actualité

Salon des toilettes de Ouagadougou : Pour un accès à des toilettes « mana-mana »

La Ire édition du Salon international des toilettes, de l’assainissement et de l’hygiène (SITHAO) a ouvert ses portes, le jeudi 18 novembre 2021, à Ouagadougou, pour trois jours.

Seulement 25,3% des Burkinabè ont accès à des toilettes adéquates et 46,7% de ces toilettes disposent d’un dispositif de lavage des mains. Ces chiffres du ministère de l’Eau et de l’Assainissement témoignent que le Burkina Faso reste confronté à une insuffisance d’infrastructures d’assainissement. Pour inverser la tendance, la société Energie-Eau-d’Afrique (ENER-AF) a lancé, le jeudi 18 novembre 2021, à Ouagadougou, le Salon international des toilettes, de l’assainissement et de l’hygiène de Ouagadougou (SITHAO). L’initiative, selon le promoteur du salon, Benjamin Wendlassida Kientéga, par ailleurs directeur général de Energie-Eau-d’Afrique (ENER-AF), vise à réduire « considérablement » le pourcentage de la population n’ayant pas accès aux services d’hygiène et d’assainissement de base.

Il s’agit, également de permettre au public, de découvrir les innovations en matière de toilettes afin de lutter contre la défécation à l’air libre. « C’est un cadre pour permettre aux partenaires financiers d’accompagner les innovateurs afin qu’ils puissent lancer des projets- pilotes d’installation de toilettes dans la ville de Ouagadougou et en milieu périurbain », a-t-il indiqué. Le directeur de cabinet du ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Idrissa Nignan, a salué cette initiative.

A l’en croire, le SITHAO, qui se tient en marge de la commémoration des Journées mondiales du lavage des mains et des toilettes, va permettre de renforcer la collaboration entre le ministère et les acteurs du sous-secteur de l’assainissement notamment ceux du privé et de la recherche scientifique. « Ce salon m’offre l’opportunité d’inviter les acteurs à se pencher sur la problématique de l’hygiène et de l’assainissement, à travailler à instaurer un environnement de promotion et d’innovation technologique… », a-t-il souligné.

Selon M. Nignan, le défi majeur du ministère en charge de l’assainissement est de permettre aux ménages d’avoir des toilettes adéquates qui vont soulager les populations tout en évitant les maladies qui contribuent à dégrader leur santé. « Au même moment que nous voulons donner de l’eau potable aux populations, nous devons faire en sorte que l’assainissement puisse suivre », a-t-il conclu.

« Assurer notre dignité »

La coupure du ruban marque officiellement l’ouverture
du SITHAO.

Pour cela, M. Nignan a reconnu que le ministère a le devoir d’accompagner tous ceux qui œuvrent dans le domaine de l’assainissement. « La construction d’une toilette pour assurer notre dignité et notre propriété ainsi que celles de notre environnement doit être une priorité », a insisté Idrissa Nignan. Il a par ailleurs invité les partenaires techniques et financiers, les chercheurs, le secteur privé et la société civile à s’investir pour une amélioration des indicateurs du sous-secteur pour atteindre les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD). La Ire édition du SITHAO, qui se tient du 18 au 20 novembre 2021, à Ouagadougou sous le thème

« La valeur des toilettes : solutions, innovations et valorisations de l’assainissement et de l’hygiène » va réunir plusieurs acteurs. Il s’agit notamment de la gouvernance, de la finance, de la recherche et de l’innovation autour des expositions, des communications scientifiques sur la problématique d’accès aux services d’assainissement, a précisé le président du comité d’organisation, Cheick Zouré.

Aly SAWADOGO

L’article Salon des toilettes de Ouagadougou : Pour un accès à des toilettes « mana-mana » est apparu en premier sur Quotidien Sidwaya.

Comments

comments

Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com