Actualité

Gestions des ressources publiques : Le centre hospitalier régional de Tenkodogo cloué dans le rapport 2020 de la Cour des comptes

Le rapport 2020 de la Cour des comptes présenté à la presse le 26 janvier 2021 a mis à nu des irrégularités dans le fonctionnement de certaines entités publiques. De ces entreprises publiques contrôlées figure le centre hospitalier régional de Tenkodogo (CHR-TNK). Le contrôle a révélé des anomalies concernant le fonctionnement et la gestion des ressources de la structure, exercice 2016-2019.

Absence d’un manuel de procédure de gestion administrative, comptable et financière, l’absence de cartographie de risques notamment la déperdition des stocks (péremption, vol, pertes) non maitrise du budget de la gratuité des soins, pollution de l’environnement due aux médicaments périmés non détruit, le manque de plan de communication et surtout des marchés à ordres de commande qui n’ont pas d’objet de réception par une commission etc.   

Ce sont entre autres les dysfonctionnements révélés par la Cour des comptes lors du contrôle du centre hospitalier régional de Tenkodogo dans son rapport 2020. Concernant le contrôle du processus de la commande publique, elle a constaté l’absence de garantie de bonne exécution dans tous les marchés contrôlés. Ce qui peut conduire à une mauvaise exécution des marchés. Il en est de même au niveau des marchés à ordre de commande.

A ce niveau, la cour a constaté que les marchés à ordre de commande d’un montant égal ou supérieur à un million de F CFA TTC des exercices 2017 à 2019 n’ont pas fait d’objet de réception par une commission. Pourtant l’article 22 du décret n° 2017-0049/PRES/PM/MINEFID du 1er février 2017 dispose que « les travaux réalisés ou les fournitures livrées, à l’issue de l’exécution des marchés publics d’un montant égal ou supérieur à un million de francs CFA TTC, sont réceptionnés par une commission de réception (….) ».

Les responsables de la cour des comptes qui étaient face à la presse©infoh24

Pour ce qui concerne l’évaluation des risques, la cour a encore décelé des failles. En effet, l’évaluation des risques consiste à identifier et à évaluer les risques pertinents susceptibles d’affecter la réalisation des objectifs d’une organisation. Au cours de cette évaluation, la cour des comptes a révélé une absence de cartographie de risque alors que des risques potentiels ont été identifiés.

Il s’agit des risques financiers où on peut avoir une déperdition des stocks (péremption, vol, pertes), juridiques comme les pertes d’actif sans possibilités de remboursement. Dans l’information et la communication, le centre ne dispose pas d’un plan de communication interne et externe. L’inexistence de service d’accueil, de renseignement et d’orientation des usagers lorsque qu’on rentre au CHR-TNK.

Le président par intérim de la cour des comptes, Justin Jean Baptiste Bouda©infoh24

En plus de ces manquements la cour dans ce rapport, a également fait l’état de la mise en œuvre des recommandations antérieures du CHR-TNK. Il ressort de ces recommandations que sur 37, 30 sont exécutées dont trois en cours d’exécution et quatre n’ont pas été exécutées. Pour la Cour, certaines dispositions n’ont pas été respectées par le centre hospitalier régional de Tenkodogo (CHR-TNK).

A tous ces manquements constatés par la Cour des comptes,  au centre hospitalier régional de Tenkodogo (CHR-TNK) pour l’exercice 2016-2019, la Cour des comptes a fait des recommandations au directeur général. Il leur appartient de prendre les mesures qui s’imposent pour faire cesser les errements constatés afin d’améliorer la gouvernance.  

L’article Gestions des ressources publiques : Le centre hospitalier régional de Tenkodogo cloué dans le rapport 2020 de la Cour des comptes est apparu en premier sur INFOH24 – Actualités et Infos au Burkina Faso et dans le monde.

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com