A la UneAIB.Media

Burkina/Protection des données personnelles : La CIL envisage une formation pour le gouvernorat du Centre-sud

Burkina/Protection des données personnelles : La CIL envisage une formation pour le gouvernorat du Centre-sud

Manga, 12 janv. 2022(AIB)-La présidente de la Commission de l’Informatique et des Libertés, Marguerite Ouédraogo, a annoncé, mercredi la tenue prochaine d’une session de formation sur la protection des données personnelles au profit des cadres du gouvernorat du Centre-sud.

La Commission de l’Informatique et des Libertés (CIL) envisage renforcer les connaissances des agents du gouvernorat de Manga dans la région du Centre-sud sur les enjeux et l’importance de la protection des données personnelles.

La présidente de la structure, Marguerite Ouédraogo, l’a fait savoir, mercredi 12 janvier 2022, à Manga, à l’issue d’une audience avec la gouverneure de la région, Josiane Kabré.

«J’ai demandé à Mme le gouverneur si nous pouvons venir sensibiliser les cadres du gouvernorat parce que les administrations sont considérées comme des responsables de traitement qui collectent les données personnelles des citoyens qui pour établir un acte qui pour célébrer un évènement», a informé Mme Ouédraogo, au sortir de son entrevue.

La gouverneure Josiane Kabré (à droite) s’est dit ravie de l’annonce de la formation au profit des agents de sa structure.

Pour la présidente de la CIL, cette action vise à mettre à niveau les connaissances du personnel du gouvernorat sur l’importance de la protection des données personnelles.

Elle s’inscrit, a-t-elle ajouté, dans le programme d’activités envisagées par la CIL à l’endroit des agents de l’administration et des populations et ce, pour instituer une culture générale de la protection des données.

A entendre Marguerite Ouédraogo, en la matière, des résultats positifs ont été engrangés grâce aux actions de sensibilisation de la CIL depuis sa mise en fonction en 2007.

Toutefois, même si « la mayonnaise est en train de prendre », a-t-elle dit, il reste encore des efforts à faire compte tenu du fait que le domaine est « nouveau » et au vu de l’ignorance de nombreuses personnes vis-à-vis de leurs droits.

Aussi, il y’a de plus en plus de victimes de cybercriminels à cause de la grande consommation d’internet, des nouvelles technologies, des plateformes de communications et des réseaux sociaux. D’où également, a confié Mme Ouédraogo, la multiplication des actions de sensibilisation conduites par la CIL pour inverser la tendance.

La visite de la présidente de la CIL à la gouverneure de la région du Centre-sud se tient en marge d’une session de renforcement de capacités des cadres de la structure en matière d’évaluation des performances des institutions.

Agence d’information du Burkina

Mamady ZANGO

 

 

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com