Economie

Trésor public : Un deuxième plan stratégique 2021-2025 en soutien au PNDES II

Dans le cadre du lancement officiel du plan stratégique 2021-2025, s’est tenue une cérémonie, ce vendredi 14 janvier 2022 à la direction générale du Trésor et de la comptabilité publique (DGTCP). Ce nouveau plan stratégique se veut être un instrument dans la mise en œuvre du PNDES II.

Après la mise en œuvre du premier plan stratégique 2011-2020 ayant engrangé de nombreux résultats, le Trésor public a entrepris de renouveler sa stratégie d’intervention au sein de l’économie à travers un nouveau plan de développement institutionnel. C’est ainsi qu’a été élaboré le plan stratégique 2021-2025.

Deuxième stratégie du genre, ce plan vient consacrer la culture de la planification stratégique dans l’administration du Trésor pour lui permettre d’être plus performante au profit des populations du Burkina Faso.

Les acteurs présents au lancement du plan stratégique 2021-2025

Ce nouveau plan s’articule autour de cinq axes, à savoir la valorisation de la fonction bancaire du Trésor, la gestion optimale des deniers publics, la gestion efficace de la tutelle et le renforcement des relations économiques financières et monétaires, la tenue efficace de la comptabilité et de la reddition des comptes et la valorisation du capital humain et de la performance organisationnelle.

Dans son discours d’ouverture, le directeur général du Trésor et de la comptabilité publique, Célestin Santéré Sanon, a expliqué que la mise en œuvre du plan stratégique permettra de « mobiliser le personnel autour de la même vision ; offrir des services bancaires modernes ; renforcer la gestion de la tutelle ; développer des outils modernes pour améliorer la qualité des prestations à l’endroit des clients et des partenaires et assurer le financement optimal du développement du Burkina Faso. »

Le directeur général du Trésor et de la comptabilité publique, Célestin Santéré Sanon

Et pour ce faire, la DGTCP, entend opérer avec un plan d’action prioritaire, un cadre de mesure du rendement, et un plan d’action de gestion du changement.

En outre, le plan stratégique a pour objectif « ultime », l’amélioration de la performance et de la redevabilité dans la fourniture des services publics. Il ambitionne également jouer sa partition dans la mise en œuvre du nouveau référentiel national de développement, dénommé Plan national de développement économique et social (PNDES II), adopté en juillet 2021.

Martine Kouda, ministre déléguée chargée du budget

Pour sa part, Martine Kouda, ministre déléguée chargé du budget, n’a pas manqué de féliciter l’ensemble des cadres de la DGTCP, pour avoir relevé le défi de l’élaboration de ce nouveau plan et en a profité pour rappeler l’impérieuse nécessité pour toute administration de disposer d’une sorte de bréviaire, en l’occurrence un plan stratégique, qui orientera ses actions pour lui éviter d’aller au gré du vent.

Par ailleurs, effectif depuis 2021, le nouveau plan stratégique a déjà engrangé des acquis et d’autres qui sont à venir tels que la disponibilité prochaine du portefeuille électronique GIM UEMOA, la plateforme de paiement du trésor et l’interconnexion de la DGTCP aux systèmes de paiement de l’UEMOA via le SICA et le STAR-UEMOA.

Nado Ariane Paré
Lefaso.net

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com