A la UneSidwaya

Destruction des débits de boisson à Beguedo : 5 ans de prison ferme pour 11 prévenus

Plusieurs personnes ont écopé ce vendredi 20 mai 2022 à la chambre correctionnelle du Tribunal de grande instance de Tenkodogo de peines allant de 6 mois avec sursis à 5 ans de prison  ferme dans l’affaire  de destruction des débits de boisson à Beguedo.

De 6 mois avec sursis pour les uns à 5 ans fermes pour les autres dans l’affaire de saccage des bars et maquis de Beguedo perpétré dans la nuit du 31 mars au 1er avril 2022. La chambre correctionnelle du Tribunal de grande instance (TGI) de Tenkodogo a rendu son verdict ce vendredi 20 mai 2022.

Onze personnes ont été condamnées, chacune, à des peines d’emprisonnement de 5 ans et à une amende de 1 million de FCFA, le tout ferme alors que le procureur du Faso près le TGI de Tenkodogo avait requis un maximum de 3 ans de prison et 1 million de FCFA d’amende contre 10 prévenus.

Les 11 coupables ont également été condamnés à payer solidairement près de 125 millions de FCFA à titre de dommages et intérêts aux parties civiles, à raison de 22 millions de FCFA environ pour Sétou Bandaogo, plus de 35 millions de FCFA à Eric Compaoré, 18 millions de FCFA à Mamadou Dabré, plus de 30 millions de FCFA à Issaka Guébré et plus de 17 millions de FCFA à Mariam Boly.

Ils ont également été condamnés à payer solidairement la somme de 500 000 FCFA à chaque victime au titre des frais exposés et non compris dans les dépens.

Deux autres prévenus ont été condamnés individuellement à une peine d’emprisonnement de 5 ans, dont 4 ans assortis de sursis.

Le septuagénaire et crieur public, Souleymane Modré a écopé d’une peine d’emprisonnement de 6 mois et une amende de 500 000 FCFA, le tout assorti de sursis, pour les faits d’incitation à la commission de délit.

Les autres prévenus ont été relaxés, soit pour infraction non constituée à leur égard, soit au bénéfice du doute. Par ailleurs, le tribunal s’est déclaré incompétent pour connaitre des faits reprochés au jeune Ibrahim Bara, 16 ans, du fait de sa qualité de mineur.

Sur les 31 personnes interpellées au départ, 26 prévenus, tous des hommes, auront comparu dans cette affaire pour des infractions de vol, dégradation de biens mobiliers et immobiliers par incendie, destruction de biens, incitation à la dégradation de biens, dégradation de biens aggravés et incitation à la commission de délits.

Anselme KAMBIRE

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com