A la UneSidwaya

Assemblée législative de Transition : les députés en quête de ressources

Les premiers responsables de l’Assemblée législative de Transition (ALT) ont rencontré les Partenaires techniques et financiers (PTF) de l’institution, le lundi 26 septembre 2022 à Ouagadougou afin d’échanger sur la feuille de route 2022-2024 du parlement.

Dans l’optique de contribuer à la lutte contre le terrorisme et la refondation de l’Etat, l’Assemblée législative de Transition (ALT) a identifié des actions prioritaires à mener au cours des 24 prochains mois. Ces actions ont été consignées dans un document dénommé « feuille de route 2022-2024 de l’ALT » qui a été soumis à l’appréciation des Partenaires techniques et financiers (PTF) de l’institution, le lundi 26 septembre 2022, à Ouagadougou.

L’objectif final était, selon le président de l’ALT, Aboubacar Toguyeni, de solliciter leur accompagnement en vue de la mise en œuvre de ladite feuille de route. Au titre des actions prioritaires à mener par l’institution, la feuille de route prescrit, entre autres, des « évaluations des politiques publiques afin de fournir des éléments pertinents à même de redéfinir des cadres institutionnels adaptés et fonctionnels et en finir avec les incohérences et l’inefficacité des administrations publiques ».

En outre, a indiqué Aboubacar Toguyeni, l’ALT envisage de grandes réformes politiques de sorte à garantir des élections transparentes et crédibles. « Ce sont plusieurs chantiers que nous comptons ouvrir et pour lesquels nous souhaitons bénéficier de votre appui. Notre rêve est qu’ensemble, nous parvenions à bâtir des institutions fortes et performantes de sorte à faciliter la réalisation avec efficacité des projets de développement », a-t-il dit à l’endroit des PTF.

Tout en les remerciant d’ores et déjà pour l’appui dont va bénéficier l’institution parlementaire dans la mise en œuvre de sa feuille de route, M. Toguyeni leur a traduit sa reconnaissance pour l’accompagnement constant dont l’Assemblée a toujours bénéficié. « Au cours des deux dernières législatures, vous avez soutenu énormément le parlement dans le renforcement de ses capacités. Vous faites œuvre utile, car la lutte contre le terrorisme mobilise les moyens au point que le renforcement de la démocratie et bien d’autres secteurs tout aussi nécessaires pourraient souffrir du manque de financement », a-t-il déclaré.

Pour lui, la présence des PTF aux côtés de l’ALT est l’expression de leur engagement à soutenir les efforts du peuple burkinabè dans sa longue marche pour la conquête de la démocratie et du développement. En retour, il les a rassurés de l’engagement de l’institution parlementaire à garantir une bonne gestion des ressources qui seront mises à sa disposition. « Dans le sens de la nouvelle dynamique qui a été enclenchée et qui va se poursuivre, l’ALT est très regardante du système de gestion qui est mis en place », a-t-il assuré.

Nadège YAMEOGO

Gustave KONATE (Stagiaire)

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Generated by Feedzy
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com