A la UneSidwaya

Atteintes aux libertés : l’UAS interpelle le gouvernement

Le Premier ministre, Albert Ouédraogo, a reçu en audience, le lundi 26 septembre 2022 à Ouagadougou, une délégation de l’Unité d’action syndicale (UAS) et la présidente-directrice générale de IntraHealth international, Polly Dunford.

Depuis le 12 avril 2022 date à laquelle le gouvernement et l’Unité d’action syndicale (UAS) se sont rencontrés, les deux parties ne se sont plus réunies pour discuter des préoccupations des travailleurs. Ce silence de l’exécutif inquiète le monde syndical. Pour ce faire, l’UAS avait émis le vœu d’échanger avec le gouvernement autour de ces questions.

Le Premier ministre, Albert Ouédraogo, a répondu favorablement en recevant une délégation des syndicats, le lundi 26 septembre 2022 à Ouagadougou. A l’issue de l’audience, le président du mois de l’UAS, El hadj Inoussa Nana, a expliqué que les échanges ont porté sur trois points et des divers. Abordant le premier point, il a indiqué que la question sécuritaire préoccupe le mouvement syndical.

A ce propos, l’UAS a souhaité avoir des informations sur les actions gouvernementales dans la lutte contre l’insécurité. « Nous avons des camions-citernes contenant des hydrocarbures qui disparaissent. Nous voulons comprendre ce qui est fait à ce niveau », a-t-il précisé. M. Nana a aussi soutenu que l’UAS veut que le rapport commandité à la suite de l’attaque d’Inata soit rendu public et qu’une suite soit donnée au dossier.

Concernant la vie chère, le porte-parole de l’UAS s’est intéressé à l’augmentation des salaires du président du Faso, des présidents d’institutions et des membres du gouvernement. A son avis, son organisation a toujours demandé une diminution du train de vie de l’Etat. « Nous avons constaté que les salaires des membres du gouvernement sont passés au double. Cela nous inquiète, ce d’autant plus que rien n’a été fait pour les travailleurs et la population », a-t-il regretté. Si cette augmentation est en lien avec la vie chère ou l’inflation, pourquoi ne pas l’étendre aux travailleurs et à la population ? s’est interrogé El hadj Inoussa Nana.

Renforcer l’engagement

La troisième préoccupation a porté sur les cas d’atteintes aux libertés constatés. A ce sujet, l’UAS dit avoir attiré l’attention du gouvernement. « Depuis un certain temps, des conférences de presse sont perturbées par des individus et récemment des éléments de forces de l’ordre ont violenté des citoyens. Nous avons jugé ces cas alarmants », a martelé le président du mois de l’UAS avant d’interpeller les autorités à garantir le respect des libertés. A la suite de la délégation syndicale, le chef de l’exécutif a également reçu la Présidente-directrice générale (P-DG) de « IntraHealth international », Polly Dunford.

Pour la P-DG, cette visite vise à renforcer l’engagement de son institution à soutenir les objectifs du ministère de la Santé et de l’Hygiène publique en vue d’atteindre la couverture universelle de santé sur l’ensemble du territoire national. « Nous nous focalisons aussi sur la santé de la mère et de l’enfant qui est la base de l’activité au Burkina Faso. Nous sommes ravis de suivre toutes ces actions avec le gouvernement burkinabè à travers l’appui de la Fondation de Bill et Melinda Gates », a-t-elle précisé.

Dans la même veine, le ministre en charge de la santé, Robert Lucien Jean Claude Kargougou, a confié que son département a une expérience réussie dans huit districts sanitaires dans le cadre d’un projet mis en œuvre avec l’appui de IntraHealth international. A l’écouter, cela permet à chaque femme et enfant qui arrivent dans une formation sanitaire de bénéficier d’un paquet intégré de services de santé et de nutrition.

Le ministre Kargougou a, par ailleurs, relevé que la structure héberge un certain nombre de plateformes au niveau sous régional et international, comme le partenariat de Ouagadougou sur la planification familiale de 2011 à 2020. « Elle nous accompagne dans le cadre de l’alignement des partenaires techniques et financiers sur les priorités convenues entre le gouvernement et ces derniers. Il s’agit d’un partenariat très stratégique », a assuré le ministre en charge de la santé.

Abdoulaye BALBONE

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Generated by Feedzy
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com