A la UneSidwaya

Direction générale des Douanes : Le nouveau directeur général, Mathias Kadiogo, installé

Le nouveau directeur général des douanes, Mathias Kadiogo, a été officiellement installé dans ses fonctions par le ministre de l’Économie, des Finances et de la Prospective, Aboubakar Nacanabo, le vendredi 25 novembre 2022 à Ouagadougou.

Les douaniers du Burkina Faso répondront désormais au commandement de l’inspecteur Mathias Kadiogo. Nommé directeur général de la Douane, il a officiellement pris les rênes de l’administration douanière le vendredi 25 novembre 2022 à Ouagadougou.

Après avoir reçu les symboles du commandement des mains du ministre de l’Économie, des Finances et de la Prospective, Aboubakar Nacanabo, le nouveau patron de la douane burkinabè a dit mesurer la charge des responsabilités qui pèse sur ses épaules, surtout dans un contexte national particulièrement difficile, où la mobilisation des ressources propres est au centre de la réponse du gouvernement de Transition à la crise sécuritaire et humanitaire. Et le ministre en charges des Finances l’a fait savoir au nouveau commandant des gabelous.

« Nos attentes sont nombreuses, dans un contexte où la mobilisation des ressources au profit de l’État devient difficile, surtout pour la douane qui est obligée d’aller dans des zones où la sécurité n’est pas garantie », a-t-il souligné.

Cette contrainte plonge le Burkina Faso dans une situation où les recettes baissent tandis que les dépenses sont en constante hausse.

« Nous avons davantage besoin d’investir pour la sécurité, l’action humanitaire. Pour sortir de cette problématique, il importe que chacun donne le meilleur de lui-même. Étant au centre de la mobilisation des recettes pour le budget de l’Etat et même dans la lutte contre le terrorisme, il est important que l’administration douanière puisse atteindre des performances exceptionnelles », a insisté le ministre Nacanabo.

Face aux défis sécuritaire et humanitaire, le ministre en charge de l’économie, Aboubakar Nacanabo, a invité l’administration douanière à réaliser des performances exceptionnelles en matière de mobilisation de recettes. © : Issa Compaoré pour Sidwaya.info

Visiblement, le challenge est énorme mais pas une mission impossible, a laissé entendre M. Kadiogo.

Pas une mission impossible

Sans avoir un bâton magique, la stratégie du nouveau commandant à bord du navire DGD, repose sur la force du collectif, la mobilisation et la mutualisation de toutes les intelligences. De l’agent de liaison à l’inspecteur des douanes, en passant par les chauffeurs, les secrétaires, les informaticiens, financiers, les assistants et les contrôleurs de douanes, a laissé entendre celui qui voit sa nomination comme à une invite à aller au front à travers la mobilisation des ressources pour soutenir les efforts du gouvernement pour éradiquer le terrorisme, construire et améliorer les infrastructures de tous ordres et sortir le peuple de sa misère.

« Je réaffirme que c’est ensemble, unis et déterminés que nous allons satisfaire les attentes du Gouvernement, des partenaires, des clients et des usagers des services douaniers, plus généralement celles des populations burkinabè », a martelé monsieur Kadiogo.

Mais cette synergie d’actions, ce moteur collectif sera vain s’il n’est pas soutenu par les valeurs et principes éthiques et déontologiques.

« Avec lucidité, engagement, courage, esprit de sacrifice et détermination, je m’évertuerai sans jamais courber l’échine à relever avec brio et professionnalisme le défi de conduire cette administration encore vers de plus hauts sommets », s’est-il engagé.

Du haut de ses 25 ans de carrière au sein de l’administration douanière, le nouveau directeur général a une idée des actions à engager ou à poursuivre pour atteindre les résultats escomptés.

Renforcer la surveillance du territoire douanier

Il s’agit, entre autres, de l’amélioration des relations de collaboration entre l’administration douanière et les autres administrations, institutions et structures partenaires, du parachèvement de la digitalisation des procédures douanières et l’interconnexion des réseaux informatiques, de la transparence des procédures et des opérations douanières, des formations au profit des parties prenantes, du renforcement de la surveillance du territoire douanier et du dédouanement des marchandises, a fait savoir Mathias Kadiogo.

Le nouveau DGD, Mathias Kadiogo, voit sa nomination comme à une invite à aller au front à travers la mobilisation des ressources pour soutenir les efforts du gouvernement pour éradiquer le terrorisme. © : Issa Compaoré pour Sidwaya.info

Il a rendu hommage à ses devanciers, en l’occurrence le directeur général sortant, Adama Nana, qui a mobilisé plus de 600 milliards F CFA en 8 mois, soit un taux de 125% de mobilisation, tout en indiquant qu’il marchera sur les sillons tracés pour un édifice commun plus rayonnant.

Recruté en 1997 comme assistant des douanes, M. Kadiogo a gravi toutes les marches de la profession douanière. Il était jusqu’à sa nomination chef de la brigade commerciale du bureau principal des douanes de Ouaga-route. Il a par ailleurs été Secrétaire général du Syndicat National des Travailleurs de l’Administration des Douanes (SYNATRAD) d’août 2013 à décembre 2019.

Marié et père de quatre enfants, le nouveau patron de la douane a reçu plusieurs distinctions honorifiques à savoir Chevalier de l’Ordre national (Ordre de l’Étalon), Chevalier de l’ordre de mérite burkinabè, Médaille d’honneur des douanes, Chevalier de l’ordre de mérite de la jeunesse et des sports, Officier de l’ordre de mérite de la jeunesse et des sports.

Mahamadi SEBOGO

Windmad76@gmail.com

Parcours professionnel du nouveau DGD

depuis octobre 2020 à ce jour : chef de la brigade commerciale du bureau principal des douanes de Ouaga-route
octobre 2017- octobre 2020 : vérificateur à la direction des enquêtes douanières / DGD
septembre 2014- octobre 2017 : chef de la brigade mobile des douanes de Ouagadougou
septembre 2011- septembre 2014 : vérificateur au bureau des douanes de Bittou
octobre 2008- septembre 2011 : élève inspecteur à l’Ecole Nationale des Douanes
juin 2007- septembre 2008 : chef adjoint du Service de Recherche et d’Intervention de la Direction des Enquêtes Douanières
août 2005- juin 2007 : chef de la brigade mobile des douanes de Dori
août 2004- juin 2005 : vérificateur à la brigade spéciale des douanes de l’aéroport de Ouagadougou
octobre 2002- août 2004 : élève contrôleur à l’Ecole Nationale des Douanes
août 2000- octobre 2002 : chef adjoint de la brigade mobile des douanes de Banfora
août 1997- juillet 2000 : agent d’exécution au bureau des douanes de Kantchari
octobre 1995- juillet 1997 : élève assistant à l’Ecole Nationale des Douanes.

Source : CV/DG

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Generated by Feedzy
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com