Actualité

Insécurité au Sahel : Le NDI forme les OSC pour en faire des alliées stratégiques

Le National Democratic Institute (NDI) en français l’Institut national démocratique (IND) a initié un séminaire régional de formation des Organisations de la société civile (OSC) sur les méthodologies de recherche et d’analyse prospective dans le cadre de lutte contre l’insécurité. La formation, qui a débuté ce lundi 7 décembre, va durer jusqu’au 10 du mois.

Le rôle des Organisations de la société civile (OSC), dans les méthodes de recherche et d’analyse prospective afin de lutter efficacement contre l’insécurité au Sahel, semble indéniable. Les former pour en faire des alliées stratégiques et un grand soutien aux actions des Centres du Liptako-Gourma s’avère un impératif. C’est pourquoi National Democratic Institute (NDI) a initié un séminaire de formation à leur endroit sur les méthodologies de recherche et d’analyse prospective.

La représentante résidente du NDI, Aminata Kassé Faye

D’après la représentante résidente du NDI, Aminata Kassé Faye, ce présent séminaire répond à un besoin initialement exprimé par les Centres du Liptako-Gourma qu’elle juge pertinent. Il est important, a-t-elle affirmé, de le dupliquer au niveau des OSC conformément à leur résolution. En marge de cette formation, a-t-elle fait savoir, de plages de discussions seront offertes aux OSC pour réfléchir sur les initiatives conjointes et la dynamique de collaboration pour un meilleur suivi du secteur sécuritaire au niveau national et régional.

Le secrétaire exécutif par intérim de l’Autorité du Liptako-Gourma, Saidou Oua (au centre)

« L’objectif de cette rencontre de 96 heures vise avant tout la redynamisation de la plateforme régionale des OSC sur la gouvernance démocratique du secteur de la sécurité créée en février 2018 à Bamako en faveur d’un programme du NDI sur le secteur de la sécurité », a informé la représentante résidente du NDI. Mme Faye espère qu’a l’issue de ces 96 heures de travail, le NDI aura contribuer à donner une réponse à la crise sécuritaire que vit les Etats du Sahel à travers le développement de la réflexion prospective et l’amélioration de la coopération en matière de sécurité régionale avec l’Autorité de développement intègre des Etats de l’Autorité du Liptako-Gourma (ALG).

Photo de famille de l’ensemble des participants

Le Secrétaire exécutif par intérim de l’ALG, Saidou Oua, prenant la parole, est revenu sur le mémorandum signé entre le NDI et son institution, dont une des closes est de contribuer à l’appui à la société civile dans le cadre du monitoring et du plaidoyer sur les reformes et la participation citoyenne au développement. « C’est donc que l’ALG et le NDI ont du chemin à faire ensemble, en vertu de ce partenariat », a-t-il laissé entendre. Avant de déclarer ouverte le séminaire de formation, M. Oua a souhaité que la tenue du présent séminaire pose un premier jalon de rencontres périodiques pour échanger et réfléchir entre eux sur les solutions les plus idoines aux problèmes de l’heure.
Obissa Juste MIEN
Lefaso.net

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com