Actualité

Performance du RAME : Un processus d’auto-évaluation lancé afin d’apprécier son efficacité et la pertinence de sa mission

Ce samedi 12 décembre 2020 a lieu dans la salle de réunion du Réseau Accès aux Médicaments Essentiels le lancement d’un processus d’auto-évaluation des performances du RAME, qui permettra d’apprécier son efficacité et la pertinence de sa mission et de ses actions, ainsi que son efficience et sa viabilité financière. La réunion de ce samedi qui a rassemblé les membres du Conseil d’Administration et la Direction Exécutive a eu pour objectif de présenter les motifs de cette initiative et la démarche méthodologique envisagée pour sa conduite afin d’acquérir leur adhésion et de susciter des réflexions critiques pour une réussite de cet exercice.

En rappel, le RAME est né en 2001 de la volonté d’activistes burkinabè et d’une ONG internationale (Médecins Sans Frontière) de contribuer au mouvement international pour l’accès aux médicaments contre le VIH en Afrique. Ces géniteurs ont souhaité au départ une structure plus orientée sur l’opérationnel et l’atteinte des résultats que sur les procédures institutionnelles lourdes. Ils ont mis presque deux années pour formaliser sa structuration. Cette structuration a plusieurs fois été repensée, notamment au niveau du membsership.

D’organisation composée exclusivement de personnes physiques, elle a évolué vers une composition mixte avec comme membres des personnes physiques et des personnes morales, pour finir à nouveau comme une organisation uniquement de personnes physiques. Après 19 ans d’existence, le RAME poursuit toujours ses objectifs de 2001 avec toujours le même positionnement dans un contexte sanitaire ayant beaucoup évolué.

Ce processus d’auto-évaluation de trois mois se veut un exercice de diagnostic général qui pourrait aboutir à des réformes majeures sur toutes les composantes de la vie organisationnelle et programmatique du RAME. Cinq objectifs sont poursuivis dans ce processus d’auto-évaluation.


D’abord il est question de se rappeler, ou de redéfinir le projet associatif du RAME, le sens de ses actions et les lignes directrices qui s’imposent à l’ensemble de ses acteurs. Conduit par le Directeur Exécutif Régional du RAME, ce travail consiste à interroger la mission du RAME, son évolution durant le temps, son positionnement actuel dans le domaine de la santé, le contexte sanitaire actuel et les contributions apportées au système de santé depuis sa création.

Pour cet objectif, une approche d’élaboration du projet associatif est envisagée et remontera la ligne du temps pour apprécier l’évolution du RAME, de sa création à nos jours. Les acteurs ciblés pour cet objectif sont les membres fondateurs du RAME, les anciens membres du RAME, les anciens salariés du RAME, et les anciens collaborateurs du RAME.

Le deuxième objectif dont le lead est assuré par le Directeurs des Opérations du RAME, M. Nab Léonard DABIRE, vise à évaluer l’efficacité du RAME dans la réalisation de ses missions et de ses objectifs programmatiques. Il s’agira ici d’évaluer la capacité du RAME à atteindre ses objectifs programmatiques et ses missions en s’intéressant à ses principales réalisations depuis sa création, et le niveau de mise en œuvre de son plan stratégique 2018-2022, en vu de formuler des recommandations dans le but d’améliorer le processus de planification stratégique et de renforcer la marche vers les missions. Les résultats serviront également à l’opérationnalisation de son nouveau logiciel de suivi-évaluation synchronisée à la gestion financière, TOM PRO.

Le troisième objectif porté par la Chargée du Renforcement Institutionnel et de la Performance, Mme Diane Olivia PALENFO/DIEBRE se focalise sur l’évaluation de l’efficience du RAME dans l’utilisation des ressources pour l’accomplissement de ses missions. Les questions principales que le RAME se pose sont : Est-ce que le RAME utilise de façon rationnelle ses ressources ? Est-ce que les résultats atteints correspondent au volume des ressources engagées ? Est-ce que les résultats obtenus ne pouvaient pas l’être avec moins de ressources ? etc.

Le quatrième objectif de cet exercice vise à évaluer la pertinence des interventions du RAME par rapport aux défis sanitaires actuels. Confié au Directeur Exécutif National du RAME, M. Hamidou OUEDRAOGO, cet exercice consistera à identifier les nouveaux défis sanitaires mondiaux en générale et ceux touchant les zones d’intervention du RAME en particulier, recueillir les perceptions de différentes catégories d’intervenants dans la santé sur la pertinence des interventions du RAME en lien avec les nouveaux défis sanitaires, et identifier les nouvelles interventions qui pourraient être pertinentes pour le RAME au regard de ces missions et de son positionnement.


Le cinquième et dernier objectif de cet exercice d’auto-évaluation de la performance du RAME est porté par le Chargé de la Communication Stratégique et de la Mobilisation de Ressources, M. Kountiala Jean de Dieu SOME et consiste à analyser la viabilité financière du RAME. Cet exercice qui débutera par l’état des lieux des ressources actuelles et de la stratégie de mobilisation des ressources du RAME permettra de cerner la capacité du RAME à survivre financièrement et de dégager des pistes de mobilisation de ressources pérennes, aussi bien endogènes qu’exogènes, pour la réalisation de sa vision et de ses missions.

En claire, l’atteinte de ses cinq objectifs permettra au RAME d’actualiser sa vision, ses missions et aussi son positionnement stratégique dans le domaine de la santé, de renforcer l’appropriation de sa vision, de sa mission et de ses objectifs par les membres et le personnel, d’améliorer ses résultats et de renforcer la mobilisation des partenaires et des opinions en faveur de sa mission.

Selon Madame Ida SAVADOGO, Coordinatrice de la Plateforme Régionale Afrique Francophone, hébergée par le RAME, cet exercice porté par la direction exécutive est « une opportunité pour le personnel de mieux comprendre la vision et la mission du RAME et de contribuer à une réflexion critique sur son travail de tous les jours ».

Cet avis est partagé par Mme SOULAMA/BELEME, membre du Conseil d’Administration, pour qui l’initiative est aussi à saluer. « Jeter un regard critique sur ce que l’on fait n’est pas un exercice fréquent dans le monde associatif » selon Mme SOULAMA/BELEME. Elle rejoint donc le Président du Conseil d’Administration, Dr NEBIE pour qui « les conclusions de cet exercice sont vivement attendues par le conseil. »


Après ce lancement du processus à la présence du Conseil d’Administration, les cinq membres de l’équipe de la Direction Exécutive responsabilisés pour la conduite du processus procèderont au déploiement des prochaines étapes qui portent sur l’élaboration d’un agenda global du processus, la collecte des données secondaires et primaires et la tenue d’ateliers participatifs pour les différentes analyses critiques à conduire.

La participation des partenaires associatifs et les partenaires techniques et financier est vivement attendue dans ce processus et des entretiens individuels et focus groupes sont prévus pour les jours à venir. Le RAME compte sur la contribution de l’ensemble de ses collaborateurs pour une réussite totale de cet exercice dont les résultats devraient lui permettre de faire face à un environnement changeant.

SOME Kountiala Jean de Dieu

Chargé de la Communication Stratégique et de la Mobilisation de Ressources

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com