Actualité

Campagne agricole 2021-2022 : De bonnes récoltes en perspective dans le Centre-Ouest

Après les régions du Sud-Ouest, des Hauts-Bassins, des Cascades et de la Boucle du Mouhoun, le ministre de l’Agriculture et des aménagements hydro-agricoles, Salifou Ouédraogo a mis le cap dans la région du Centre-Ouest, le mardi 17 août 2021. Cette tournée du ministre s’inscrit dans le cadre du suivi de la campagne agricole humide 2021-2022. Selon le ministre Salifou Ouédraogo, l’évolution de la campagne agricole est satisfaisante et si la pluviométrie continue régulièrement la région du Centre-Ouest atteindra l’objectif de production de 505 000 tonnes de céréales dont 37 000 tonnes de riz.

Marquée par un démarrage difficile, la campagne agricole humide 2021-2022 se présente bien dans la région du Centre-Ouest. Ce qui donne l’espoir aux producteurs d’atteindre la prévision de 505 000 tonnes de céréales dont 37 000 tonnes de riz. Dans la localité de Menebila dans la commune de Kokologho, province du Boulkièmdé, le ministre Salifou Ouédraogo et ses collaborateurs ont visité le champ de 10 hectares de taro de la coopérative Nongtaaba, composée de plus 195 femmes.

Ce groupement a bénéficié d’appui à l’organisation des productrices ainsi qu’un appui-conseil pour le respect des itinéraires techniques de production. « La production attendue de ce site est de 10 tonnes de taro. Quant à la marge bénéficiaire brute, elle est évaluée à 12 440 000 francs CFA. Le ministre de l’Agriculture a engagé ses services techniques à renforcer les appuis à ce groupement de femmes. Il est également prévu l’organisation des journées promotionnelles du Taro dans la localité » a indiqué un membre du groupement, Ami Sama.

Le chef du département de l’agriculture, Salifou Ouédraogo dans un champ de Taro

Après Menebila, le chef du département de l’agriculture, Salifou Ouédraogo a mis le cap dans un champ école des producteurs à Nabadogo, dans la province du Boulkièmdé. Dans ce champ, on a mis en exergue l’importance de la fertilisation des sols pour l’accroissement des rendements du maïs. Cette technique a permis au champ de présenter une physionomie satisfaisante. Sur le même site, la délégation ministérielle a pu visiter le bas-fond rizicole des femmes de Nabadogo. Elles ont emblavé du riz de variétés FKR 19 et FKR 45 N sur 02 hectares. Pour éviter toute surprise désagréable notamment des poches de sécheresse, les femmes de Nabadogo ont également creusé un bassin de collecte d’eau de ruissellement. La marge bénéficiaire escomptée sur ce site est de 519 334 francs CFA.

Autres champs, même constat sur  l’état d’évolution satisfaisant des cultures. À Kordié, dans le village de Daniè, le chef du département de l’Agriculture a apprécié l’exploitation de Bassolma Bayili. Sur une superficie de 08 ha, cet exploitant produit du sorgho, du maïs et du niébé. Il a mis en pratique les techniques de conservation/restauration des sols et dispose d’un bassin de collecte d’eau de ruissellement pour l’irrigation de complément. Le producteur Bayili  est identifié par l’Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA) en tant qu’animateur endogène pour la vulgarisation des bonnes pratiques agricoles dans son environnement.

Dans la province du Sanguié, la  délégation s’est également rendue dans le champ de niébé de Epima Kangoro. Grâce aux techniques de conservation et de restauration des sols, associées à l’utilisation de la fumure organique et au respect des itinéraires techniques, ses plants présentent une bonne physionomie, malgré le terrain caillouteux qu’elle exploite. La marge attendue est de 164 875 francs CFA par hectare.

Le ministre de l’Agriculture, Salifou Ouédraogo dans un bas-fond rizicole

Le dernier site visité dans la région du Centre -Ouest est le bas-fond rizicole de Didyr, d’une superficie de 100 hectares. Le bas-fond est exploité par 1 171 personnes. La production attendue est de 300 tonnes de riz de variété FKR 19 et une marge de plus de 21 millions de francs CFA. Durant ce parcours, le ministre Salifou Ouédraogo a encouragé  l’engagement des femmes dans l’agriculture.

Il s’est également réjoui de voir que l’initiative présidentielle : « Produire un million de tonnes de riz » suscite beaucoup d’engouement auprès des acteurs et l’espoir est permis. Concernant l’évolution de la campagne agricole, « si la pluviométrie est régulière la région du Centre-Ouest atteindra l’objectif de production de 505 000 tonnes de céréales dont 37 000 tonnes de riz » a confié le ministre de l’Agriculture, Salifou Ouédraogo.  

L’article Campagne agricole 2021-2022 : De bonnes récoltes en perspective dans le Centre-Ouest est apparu en premier sur INFOH24 – Actualités et Infos au Burkina Faso et dans le monde.

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com