Actualité

Lutte contre le covid19 : Les avocats burkinabè reçoivent leurs premières doses de vaccin

La maison de l’avocat a organisé ce jeudi 2 septembre 2021 une campagne de vaccination au profit des avocats et l’ensemble du personnel. Cette campagne de vaccination volontaire vise à contribuer à lutter contre la propagation de la maladie à coronavirus.

Depuis le 9 mars 2020, le Burkina Faso fait face comme le reste du monde à la pandémie du coronavirus. Même si le Burkina Faso a réussi à canaliser la propagation de la maladie à l’instar de beaucoup de pays africains, les autorités sanitaires burkinabè continuent la lutte pour éradiquer la maladie. D’où l’étape d’administration des vaccins anti-covid19 depuis le 2 juin 2021 avec Astra Zeneca et ensuite Johnson and Johnson. Dans le but de contribuer à limiter la propagation du coronavirus et ses différents variants au Burkina Faso, les avocats se sont faits administrés les vaccins anti-covid19 notamment les doses de Johnson and Johnson. Une initiative de la maison de l’avocat qui a obtenu l’aval du ministère de la santé pour cette campagne de vaccination. La vaccination concerne les avocats et l’ensemble du personnel mais se fait de manière volontaire sans contrainte aucune.

Le bâtonnier Paulin Salembéré recevant sa dose de vaccin @InfoH24

Il s’agit des doses des vaccins Astra Zeneca et celles de Johnson and Johnson qui sont administrées au Burkina Faso. Pour le ministère de la santé, les agents de santé et les forces de défense et de sécurité ont été priorisés dans l’administration des premiers vaccins. Mais avec la disponibilité des doses, il a été convenu de l’entendre aux populations afin de créer une immunité collective. Le vaccin Astra Zeneca est administré en deux doses avec un intervalle de 8 semaines (2 mois) entre les deux doses. Le vaccin Johnson and Johnson est quant à lui, administré en une seule dose. Les populations cibles sont celles âgées de plus de 18 ans.

Paulin Salembéré, bâtonnier à la maison de l’avocat du Burkina Faso @InfoH24

Pour Paulin Salembéré, bâtonnier et responsable de cette campagne de vaccination contre le coronavirus reconnait que cela permettra donc d’immuniser les avocats et leurs proches. « Nous en tant qu’avocats sommes amenés à côtoyer les justiciables, nous devons adhérer à cette vaccination non seulement pour nous protéger mais aussi pour protéger nos familles, nos clients, les justiciables, les acteurs de la justice, etc. », explique-t-il. Il appelle par ailleurs les citoyens à se faire vacciner car dit-il, « ce sont des vaccins qui ont fait leurs preuves ici et ailleurs et cela permet de contrer le coronavirus ».

Amadou Kombaré est venu de se faire vacciner contre le coronavirus @InfoH24

Amadou Kombaré qui vient de se faire vacciner rappelle les bien-fondés des vaccins grâce auxquels de nombreuses épidémies ont été freinées. Pour lui, le vaccin contre le covid19, c’est comme les autres vaccins notamment celui contre la rougeole par exemple, etc. Tout en remerciant le ministère de la santé pour les efforts dans le processus de vaccination, il interpelle les populations à se faire vacciner car selon lui, la santé est primordiale.

Dr Issa Ouédraogo du ministère de la santé @InfoH24

Dr Issa Ouédraogo, directeur de la prévention par les vaccinations au ministère de la santé a salué la démarche de la maison de l’avocat qui grâce à cette action permet non seulement de protéger ses membres et leurs familles mais encourage les populations à adhérer massivement à cette campagne de vaccination. Il espère que cet acte constituera un exemple pour d’autres structures dans les meilleurs délais afin de permettre une couverture rapide des populations. « Il faut atteindre une couverture d’au moins 70% de la population pour créer  ce qu’on appelle l’immunité collective. C’est-à-dire qui ne permet pas la circulation du virus au sein de la communauté », a-t-il rappelé.

Les gens viennent à tour de rôle pour se faire vacciner @InfoH24

Face à la réticence d’une grande partie de la population face à ces vaccins, Dr Issa Ouédraogo rassure les populations et les invite à se faire vacciner. Pour lui, plus de 120 000 personnes ont été déjà vaccinées et sont toujours bien portantes. « Il y a des effets secondaires mais qui ne sont pas nouveaux. Ces effets secondaires sont communs aux autres vaccins comme les maux de tête, la fièvre et quelques douleurs au niveau des points d’injection. Ce ne sont donc pas des effets secondaires inquiétants et les plus inquiétants sont très rares. Le vaccin a plus d’avantages que d’inconvénients. J’invite donc les populations à se faire vacciner », a-t-il ajouté.

L’article Lutte contre le covid19 : Les avocats burkinabè reçoivent leurs premières doses de vaccin est apparu en premier sur INFOH24 – Actualités et Infos au Burkina Faso et dans le monde.

Comments

comments

Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com