Nouveau Sommet Afrique-France : Elda Rayimwendé Kouama est de retour à Ouaga

Dans la nuit de ce dimanche 10 octobre 2021, Rayimwendé Eldaa Kouama, la Burkinabè qui a fait parler d’elle par son intervention lors du sommet, Afrique-France ce 08 octobre 2021, a atterrit à Ouagadougou aux alentours de 21 heures. Elle a été accueillie par ses parents et certains de ses admirateurs.

À sa descente d’avion, Elda Rayimwendé Kouama a été accueillie par ses proches et admirateurs avec l’hymne national du Burkina Faso, le Ditanyè.

Prenant ensuite la parole , elle a remercié toutes les personnes venues l’accueillir, avant de se prononcer quant à sa participation lors du Sommet Afrique-France 2021 à Montpellier en France.

« Mon message était d’abord adressé à l’Afrique parce que j’avais cette opportunité. Ensuite si le président français a entendu encore plus ce que j’ai dit, tant mieux. Mais est ce que nous africains on a compris qu’on peut faire les choses comme on le veut. Et si on se lève et qu’on démontre le meilleur qui est en chacun d’entre nous, peut-être que finalement on va sortir de cet esclavage, on va sortir de cette dépendance. Il faut qu’on décide nous-mêmes d’abord. Donc moi je pense que j’ai été plutôt contente d’avoir livré un message à tous ceux qui l’on entendu et qui l’on reçut », a-t-elle déclaré.

Aussi, elle dit avoir été agréablement surprise par la portée médiatique de son intervention au Sommet Afrique-France, tout en mettant cela au compte de la « grâce de Dieu ».

Pour ce qui est de l’organisation et la prise en charge de la délégation burkinabè,  Elda Rayimwendé Kouama a indiqué que tout était au compte des organisateurs. « J’aimerais juste préciser que dans un évènement, quand on invite une personne on la prend en charge. Ce n’est pas parce que c’est le Sommet Afrique-France. Dans toute organisation, quand vous invitez une personne, puisqu’elle n’a pas prévu de venir à votre événement, c’est vous qui avez pris l’initiative de dire de venir. Quand ça engendre les dépenses, c’est normal que l’organisation en prenne la charge. Dans le cadre de ce sommet, je ne peux pas vous dire exactement si c’est l’Etat français, mais je sais en tout cas que ce n’est pas l’Etat burkinabè. C’est l’organisation du sommet qui a pris en charge nos billets. Aussi, particulièrement nous qui participons au débat, on a pris en charge nos taxis de l’aéroport jusqu’à l’hôtel. Mais après, tout ce qui a concerné nos dîners et le transport, c’est nous mêmes on payait nos propres frais ».

Se prononçant sur le fait qu’elle se soit retrouvée à parler au président Emmanuel Macron au nom de la jeunesse  du Burkina Faso, Elda Rayimwendé Kouama est d’abord remontée jusqu’à ses débuts en art oratoire avant d’aboutir sur le processus qui l’a emmené à Paris.

L’article Nouveau Sommet Afrique-France : Elda Rayimwendé Kouama est de retour à Ouaga est apparu en premier sur Faso7.

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com