A la UneAIB.Media

Burkina/Lutte contre le terrorisme : Dix comités locaux installés et un centre de déradicalisation opérationnel (ministre)

Burkina-Terrorisme-Lutte

Burkina/Lutte contre le terrorisme : Dix comités locaux installés et un centre de déradicalisation opérationnel (ministre)

Ouagadougou, 12 août 2022 (AIB)-Le ministre d’Etat en charge de la réconciliation nationale, Yéro Boly, a annoncé vendredi, à Ouagadougou, que dix comités locaux de dialogue ont été installés à travers le Burkina Faso et qu’un centre de déradicalisation et d’insertion est opérationnel.

« A la date d’aujourd’hui, la Coordination nationale a pu installer une dizaine de comités locaux de dialogue à travers le pays, identifier et opérationnaliser un centre d’accueil de déradicalisation et de réinsertion et démobiliser plusieurs dizaines de combattants terroristes », a affirmé le ministre d’Etat en charge de la réconciliation nationale, Yéro Boly.

Le ministre Boly s’exprimait vendredi à Ouagadougou sur les actions initiées par le gouvernement dans la lutte contre le terrorisme qui sévit au Burkina Faso depuis quelques années.

Il a rappelé que c’est par décret du 29 avril 2022, qu’a été créé au sein de son département, la Coordination nationale des comités locaux de dialogue pour la restauration de la paix. La coordination est composée de 10 membres représentants les départements ministériels mais tous concernés par la question sécuritaire.

Sur la réconciliation nationale, le ministre Boly a indiqué « qu’un diagnostic a été réalisé dans toutes les 368 communes et arrondissements du Burkina Faso qui a permis d’échanger avec la population sur les conflits qui nous divisent et d’identifier les mécanismes et acteurs endogènes pour faciliter la résolution de ces conflits ».

Pour M. Boly, ce diagnostic a permis d’élaborer une stratégie de réconciliation nationale avec un plan d’action dont la mise en œuvre permettra d’apporter des solutions aux besoins de réconciliation. « La stratégie est finalisée mais la mise en œuvre de certaines actions requiert un consensus national (…) et c’est pourquoi un forum est en cours d’organisation », a-t-il ajouté.

Pour le ministre en charge de la Défense nationale, le général de Brigade Aimé Barthélémy Simporé, la lutte contre le terrorisme est articulée sur la réorganisation opérationnelle de l’action militaro-sécuritaire et le renforcement de la coopération militaire et du partenariat stratégique.

Il a souligné que « le gouvernement tout entier est dans une dynamique de soutenir les Forces de défense et de sécurité à travers les visites d’immersion » et qu’un « effort budgétaire a été consenti » en faveur de son département ministériel.

A termes, selon lui, la réorganisation opérationnelle permettra la reprise et le contrôle de toutes les zones sous emprise terroriste, la réinstallation de l’Administration ainsi que des populations déplacées.

« Il est également prévu dans les prochains jours, l’organisation d’une journée nationale de refus du terrorisme qui sera une intensification de la lutte dans toutes ses dimensions », a-t-il soutenu.

Agence d’information du Burkina

HB/wis

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Generated by Feedzy
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com